Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Tonle Sap – « Y a pas de haine, Y a pas de roi, Ni dieu ni chaîne, Qu'on ne combat » - Pas toi – J.J. Goldman

07/04/2014 | Kompong Phluk | 1 commentaire |

Tonle Sap – « Y a pas de haine, Y a pas de roi, Ni dieu ni chaîne, Qu'on ne combat » - Pas toi – J.J. Goldman

          Pour notre dernier jour sur Siem Reap on choisit de partir en direction du Tonle Sap, un grand lac qui alimente en poissons et coquillages une grosse partie du Cambodge. Les maisons sont sur des pilotis très hauts car le lac prend 70 fois son volume en saison des pluies !

 

         Bon, je préviens, l’article qui arrive n’est pas forcément le plus « fun » qui soit. C’est plus un débat ouvert, un résumé de la conversation qu’on a eu après notre virée un peu déstabilisante sur le lac ! Amateurs de sensations fortes et d’anecdotes croustillantes passez votre chemin !

 

         « On embarque sur un gros bateau à moteur qui fait un bruit assourdissant. Surprise : c’est un gamin qui conduit ! Sur la rivière qui mène au lac l’ambiance est spéciale, voire même pesante. Nous ne nous sentons pas à notre place, pas les bienvenues… les enfants se cachent à la vue de l’appareil photo, les adultes nous jettent des regards noirs, transperçants, ne rendent pas nos sourires… Pas tous, certes, mais la plupart.

 

        Une fois arrivées sur le lac, le spectacle est vraiment atypique, comme d’une autre planète. Le ciel et l’eau sont gris-blancs si bien qu’on distingue à peine la ligne d’horizon ! Les maisons colorées et les bateaux se reflètent dans l’eau, parfaitement.

 

        On est planté là, au milieu du lac, observant les personnes sur les maisons flottantes. Là une femme se lave les cheveux au dessus de l’eau, là un bateau se réapprovisionne au « supermarché » flottant du coin, là les pêcheurs rentrent de leur journée. On essaye de comprendre comment la vie s’articule. On fait le plein de calme et de silence et on repart direction l’embarcadère.

 

        Les bateaux que l’on double/croise dans ce sens là sont bien plus souriants. Les enfants font coucou, des hommes sourient ou saluent, on devine le sourire des femmes sous leurs « casquette intégrales » qui cachent leurs bouches  mais pas leurs yeux qui s’illuminent…

 

        C’est un peu moins mal à l’aise que l’on rejoint le tuktuk. Sur le chemin du retour la discussion va bon train. On essaye de comprendre ce qui vient de se passer, on compare par rapport à nos expériences dans d’autres pays…

 

        Est-ce le fait que ce soit une ethnie persécutée, forcée à vivre sur le lac, qui nourrit leur révolte ? Est-ce de la timidité ? Le fait de ne pas voir beaucoup de touristes ? La faute des gros bateaux de croisière de la saison haute ? Qui, en plus, déchirent leurs filets ? Le sentiment d’être au zoo ? Ajouté à cela que l’eau empêche le contact, un réel échange, une discussion…

 

        Dans ce cas, faut-il y aller ou pas ? Développer le tourisme, pousser à l’ouverture de guest house ou les laisser « tranquilles » ? Quel serait l’impact du tourisme ? Y a-t-il du bon à tirer pour eux ? Quelle est notre part de responsabilité dans cette attitude ? En quoi peut-on faire évoluer les choses ? »

 

        Tant de questions que nous nous sommes posées, essayant d’en trouver les réponses… Mais le sujet est complexe, il ne semble pas y avoir d’unique réponse. Le tourisme a ses bons et ses mauvais côtés… Seul l’avenir nous dira quel impact il a eu ici, espérons qu’il soit positif !

 



Commentaires
  • par paoetdelph 26/04/2014 Alerter

    Paola : Chouette comme article, même si effectivement c'est pas la première fois où l'on se retrouve devant ce genre de questions... ça me fait penser à Inle. J'ai pas vu les photos mais ce que tu racontes en tout cas y ressemble beaucoup

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
04/04/2014 | Angkor | 1 commentaire

Angkor – « De siècle en siècle avec amour, Il a vu s´élever les tours » – Le temps des cathédrales - NotreDame de Paris

Angkor – « De siècle en siècle avec amour, Il a vu s´élever les tours » – Le temps des cathédrales - NotreDame de Paris         Après le départ de Paola je reste encore quelques jours toute seule à Bangkok pour attendre mon visa pour la Mongolie… Bon moi au moins, je l’obtiens ce visa ! Je suis plutôt rassurée parce qu’il est assez compliqué à avoir (en France) et on va dire qu’ici, heureusement ... Lire la suite

 
08/04/2014 | Banteay Chhmar | 0 commentaire

Banteay Chhmar – « J'ai les mains pleine de richesses mais je ne parle pas d'argent » - Day after day – Dub Inc

Banteay Chhmar – « J'ai les mains pleine de richesses mais je ne parle pas d'argent » - Day after day – Dub Inc             Il est maintenant temps pour nous de quitter Angkor et de nous rendre à Banteay Chhmar. Enfin, d’essayer de nous y rendre ! Là-bas, un temple (un de plus !) mais aussi une association locale qui développe le tourisme et qui a créé des homestays (accueil des voyageurs chez ... Lire la suite

 
10/04/2014 | Battambang | 1 commentaire

Battambang – « J'ai pour horizon la terre entière, Je surplombe les nues et les enfers » – L’équilibriste – Debout sur le Zinc

Battambang – « J'ai pour horizon la terre entière, Je surplombe les nues et les enfers » –  L’équilibriste – Debout sur le Zinc           Battambang, dernière escale de notre périple au Cambodge. On s’est concocté un joli petit programme : une journée culturelle entre cours de cuisine khmère et spectacle de cirque et une journée vadrouille pour découvrir les alentours... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil