Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Pindaya - «Des coups, des secousses... Qui conduit, qui pousse ce train, qui sait où il va?» - Regarde Moi - Céline Dion

05/03/2014 | Pindaya | 2 commentaires |

Pindaya - «Des coups, des secousses... Qui conduit, qui pousse ce train, qui sait où il va?» - Regarde Moi - Céline Dion

      Extrait du carnet de bord de Delphine


      De mon côté c’est avec Eliott (Australien), Renaud (Français), Monica (Espagnole) et Mary (Américaine) que j’ai découvert le lac Inle. Le lendemain nous avons décidé de louer des vélos pour se balader dans les alentours, notamment pour aller aux sources chaudes. Ca c’était sans compter les kilomètres de routes défoncées, ensablée, encailloutées ou simplement entrain d’être goudronnées à mains nues… Autant dire qu’après 2 heures de galère en plein soleil le petit rosé local était bien plus tentant que la piscine d’eau chaude !


      Ensuite, j’arrive à convaincre les garçons d’aller goûter les vins du vignoble « Red Moutain », unique vignoble de Birmanie ! Bien entendu, il est de l’autre côté du lac ce qui nous vaut encore quelques heures de pédalage.

       En digne fille de mes grands-pères, après l’effort, le réconfort ! C’est autour de quelques bouteilles du vin local (du blanc, désolée papy, mais le rouge était atroce) que nous passerons une soirée génial, entre échange et fous-rires, souvenirs et projets…

      Je file me coucher car je pars à 7h le lendemain pour rejoindre Pindaya, une petite ville à 150km du lac, où personne n’est capable de me dire comment aller !


      Un peu stressée de ne pas savoir comment rejoindre Pindaya, je n’ai pas vraiment fermé l’œil de la nuit ! Le réveil est difficile. Je finis de ramasser mes dernières affaires, dis au revoir à Renaud et Monica déjà réveillés et je file trouver mon premier pickup pour Shwenyang. Il est 7h et je dois attendre que le pickup soit plein pour partir, soit une bonne heure ! En court de route, enfin, d’attente, je rencontre deux allemandes (dont je ne me suis jamais souvenue du nom) qui vont au même endroit que moi. Cool ! On peut faire la route ensemble ce sera plus sympa !

      On change de pickup pour aller à AungBan puis encore pour atteindre Pindaya. Encore enivrée de la soirée d’hier j’ai le moral au beau fixe. Avec Welcome Home dans les oreilles puis du Céline Dion je me sens invincible !

 

      Les paysages défilent et après AungBan se sont des collines rougeoyantes qui apparaissent. Quelques arbres d’un vert éclatant surgissent ça et là… C’est désertique, magnifique, quel feeling !


      Après 6h de voyage (pour toujours 150km), à Pindaya on trouve rapidement un hotel (en même temps il n’y a pas un touriste !) et un monsieur manitou pour quelques infos et le bus des filles. Ensuite, direction la grotte aux 9000 bouddhas, c’est quand même pour elle qu’on est venues.

 

      Dans le village on voit toute la population s’agiter, préparant sûrement la fête de la pleine lune dans quelques jours. La lune, parlons-en tiens ! Ici, elle est à l’envers, elle sourit ! [Amis scientifiques, astronomes ou simplement pleins de bon sens, si vous avez une explication, on prend !]

      En chemin on s’arrête dans une fabrique d’ombrelles et d’objets en papier où les artisans adorables nous montrent leur savoir-faire. [Les femmes font le papier et peignent, l’homme s’occupe de tailler le bambou.] Ils sont impressionnants de précision et de rapidité !

 

      Ensuite il faut grimper les centaines de marches pour rejoindre la grotte mais le spectacle vaut l’effort : dans ces cavités sombres brillent des centaines de Bouddhas dorés. Ils apparaissent où que l’on pose les yeux. Certains sont « dédicacés » à des personnes, des familles, des peuples.

      Certaines familles se recueillent et prient dans le « rond des souhaits », c’est intriguant ! [En fait c’est une petite place arrondie à l’écart dans une grotte secondaire où les familles prient en tournant en rond…]

 

      On quitte cet endroit assez extraordinaire pour monter un peu plus haut mais malheureusement les pagodes supérieures sont en rénovation… On redescend au village en se perdant dans de petits passages où les habitants nous accueillent beaucoup mieux que les chiens !

 

      Il est temps d’aller manger et là, clairement, mes nouveaux copains du lac Inle me manquent. Les filles sont gentilles mais pas passionnantes. Elles ont tout juste leur bac et font du volontariat en Malaisie avant d’attaquer leurs études. L’une d’elles a l’air vraiment gentille, ouvert et débrouillarde mais complètement soumise et écrasée par l’autre qui tient absolument à voir TOUTES les pagodes qu’elle croise. Non, ça ne fait pas rêver !

 

      En parlant de rêves, épuisée je rejoins très vite les bras de Morphée !

 

      Ce matin, c’est le marché des 5 jours à Pindaya, alors pour la grasse mat’ c’est loupé ! Je me tire du lit et rejoins les filles pour aller nous promener dans… des pagodes ! Etonnant ! On fait aussi un long détour dans les ruelles du marché. Ce qui est vendu est assez traditionnel par rapport à ce que j’ai pu voir en Indonésie ou au Laos : des fruits, des légumes, des graines, des poissons vivants ou séchés, des fleurs et c’est à peu près tout.

 

      Après cette balade matinale on reprend un pickup direction AungBan. J’ai gardé l’appareil photo à proximité et essaye d’immortaliser ces paysages rougeoyants que j’aime tant. Pas évident avec ce chauffeur qui accélère à la moindre bosse ! On est bien secoués là dedans !

 

      On finit par rejoindre AungBan, trouver nos stations de bus pour le soir, un resto…

      En attendant le bus de nuit, les filles montent voir une pagode mais moi, au bord de la saturation et encore confiante dans les capacités internet de la Birmanie je reste en « ville ».

      L’attente est longue surtout que le bus est en retard mais l’avantage c’est que j’ai pu mettre à jour ce journal. Héhé, oui, pour une fois j’écris en temps réel !

 

      Bon allez, je vais peut-être me préoccuper de mon bus ou prier ou les deux parce que là… Je n’ai franchement pas envie de passer plus de temps ici ! Direction… Bagan !

 

      PS : et j’en peux plus des bruits des moteurs, des klaxons et de la musique Birmane à plein volume. Oui, je pourrais écouter ma musique à moi et couvrir tout ce brouhaha mais en fait… j’ai juste envie de silence ! Au secours !

 



Commentaires
  • par Natacha 18/04/2014 Alerter

    Bon là j'avoue que je me suis perdue !!
    Je croyais que vous étiez restées ensembles pour la Birmanie ???!!!!! J'ai du me tromper ^^

  • par paoetdelph 18/04/2014 Alerter

    ahah, t'as rien compris !
    Je suis restée que le premier jour avec Pao & co. et après on s'est rejoint 10 jours plus tard quand Catherine et Christine sont parties faire bronzette à la plage ! et on a fait la fin du trip ensemble !

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
01/03/2014 | Yangon | 1 commentaire

Yangon " Le jour est venu et moi aussi mais j'veux pas être le premier" Patrick Bruel

Yangon          Il va s’en dire que l’accès à Internet en Birmanie n’a pas été chose facile… Alors afin que vous puissiez quand même avoir un aperçu de notre voyage, nous mettrons cette fois ci non pas des récits mais des extraits de nos carnets de route !
  Extrait du ...
Lire la suite

 
04/03/2014 | Taungoo | 0 commentaire

Taungoo - "Siège couloir ou contre la vitre il faut choisir la bonne place" Grand Corps Malade

Taungoo - Extrait du carnet de bord de Paola                  « Réveil 6h30, p’tit dej 7h : œufs, tomates, fromage, salade de fruits, capuccino. On saute dans le taxi direction la gare ferroviaire, on est ric rac !               On ... Lire la suite

 
04/03/2014 | Lac Inle | 1 commentaire

Lac Inle - " Et déjà le soleil du rêve, sur Venise à nouveau se lève" Yves Duteil

Lac Inle - Extrait du carnet de bord de Paola              « Après le p’tit dej et les dernières conneries avec Felix, on lui souhaite bonne continuation et on part attendre le bus. Celui-ci pointe le bout de son nez au bout d’une heure, plein à craquer, impossible d’y rentrer avec tous nos ... Lire la suite

 
09/03/2014 | Bagan | 1 commentaire

Bagan - « Pour voir à l'horizon » - Reste les murs porteurs - Florent Pagny ;)

Bagan - « Pour voir à l'horizon » - Reste les murs porteurs - Florent Pagny ;)      Extrait du carnet de bord de Delphine         [7 mars ]       Bon, clairement, mes prières n’ont pas été entendues, le trajet en bus a été le pire de tous les temps… il était plein à craquer avec des personnes assises sur de petits ... Lire la suite

 
13/03/2014 | Mandalay | 2 commentaires

Mandalay - «Que j'me démène ou que je reste coi, je passe pour un je-ne-sais-quoi» - La mauvaise réputation - G. Brassens

Mandalay - «Que j'me démène ou que je reste coi, je passe pour un je-ne-sais-quoi» - La mauvaise réputation - G. Brassens      Extrait du carnet de bord de Delphine         [Ça y est, le duo de choc est reformé ! Avec un gros pincement au cœur Paola a laissé sa mère et sa tante partir à la plage et elle m’a rejoint à Mandalay, énorme ville sans aucun charme…]   ... Lire la suite

 
15/03/2014 | Hispaw | 1 commentaire

Hsipaw - " Entre le ciel immense et la terre brûlante" Bertrand Cantat

Hsipaw - Extrait du carnet de bord de Paola               « La région de Hsipaw est fameuse pour ses treks dans les montagnes alentours, on ne va surement pas passer à côté et réservons pour un itinéraire de deux jours.   ... Lire la suite

 
19/03/2014 | Hpa-An | 0 commentaire

Hpa-An – « Et dans mon cœur un décalcomanie, Marqué liberté liberté chérie » - Le baiser – Alain Souchon

Hpa-An – « Et dans mon cœur un décalcomanie, Marqué liberté liberté chérie » - Le baiser – Alain Souchon      Extraits des carnets de bord de Delphine&Paola         [Pas évident de rallier Hpa-An. Des heures et des heures (et des heures) de bus de jour et de nuit, un trajet en pickup un peu mouvementé : un arrêt pour laisser traverser un joli serpent vert fluo (qui s’est fait écraser ... Lire la suite

 
22/03/2014 | Ngwe Saung | 0 commentaire

Ngwe Saung

A venir... Lire la suite

 
28/03/2014 | Yangon | 3 commentaires

Le mot de la fin pour Delph - "On fait le Bilan, calmement en s'remémorant chaque instant" - Le Bilan - Neg Marrons

Le mot de la fin pour Delph - 10 questions de Paola à Delphine 1 - Un mot en birman (pas le droit à Minglaba)         Tata (à plus tard)
2 - Le meilleur plat et le plus dégueu :        Le meilleur je pense que c’est le repas toutes les quatre avec les aubergines ...
Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil