Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Pak Beng – « Je n'dis pas c'que j'pense mais j'pense c'que je dis » – AVF – Stromae

11/10/2013 | pak beng laos | 1 commentaire |

Pak Beng – « Je n'dis pas c'que j'pense mais j'pense c'que je dis » – AVF – Stromae

           Nous quittons Vientiane pour une escale de quelques heures à Luang Prabang avant de remonter le Mékong pour Pak Beng. De l’ancienne ville royale (Luang Prabang) nous ne verrons que quelques ruelles de nuit avant d’arriver au petit port.

 

          Il est 5h, on commence à attendre au loin puis on se rapproche vers une table et des chaises. Cela semble être un magasin, un café, un petit restau ou quelque chose comme ça, cela tombe bien, la nuit en bus nous a ouvert l’appétit ! Mais rien ne se passe, tout le monde s’agite à droite à gauche et on se rend rapidement compte que pas un seul des Laotiens ici présents ne parle anglais. Chouette ! Nous sommes assises là, au milieu de la scène, essayant de rester zen malgré le chiot et les poules déplumées qui nous courent entre les jambes !

 

          Lorsque les locaux commencent à préparer un barbecue, nous sortons le Routard et essayons de baragouiner quelques mots en Lao pour demander du riz et de la viande. Il n’y a nulle part où acheter à manger ici, et après quelques minutes de flottement nous avons le droit à une boule de sticky rice (riz collant) en guise de petit déjeuner !

 

          Vers 8h30 nous finissons par embarquer sur une grande péniche. Nous ne sommes pas nombreux sur le bateau. Les paysages défilent sous nos yeux, c’est magnifique. Le Mékong est ici un large fleuve de couleur boueuse. Même si au premier abord ce n’est pas la couleur qui fait rêver, nous nous régalons des paysages mêlant falaises, plages, forêt tropicale. Nous nous occupons tant bien que mal : rédiger les cahiers, prendre des photos, décorer le cahier, discuter avec un couple de franco-japonais d’une 60aine d’années, profiter du paysage, prendre des photos, râler parce que le temps est long (9h…), admirer, discuter de tout et de rien, prendre d’autres photos… Bref il nous aura fallu exactement 24h de transport pour faire les 600 bornes qui séparent Vientiane de Pak Beng. Bienvenu au Laos !

 

          Bon et pourquoi avons-nous décidé de venir à Pak Beng ? Dans les livres ce n’est qu’une ville étape pour ceux qui descendent de Thaïlande… En fait, nous avons un contact sur place, un expatrié qui bosse là-bas et qui pourrait, on l’espère, nous aider à intervenir dans des écoles, filer un coup de main dans un dispensaire ou simplement nous donner des infos sur les village où il fait bon aller se promener !

 

          Nous le rencontrons le lendemain et cela n'aboutira malheureusement pas.

[...]

 

         Pas d’école, pas d’hôpital pour nous accueillir… Mais nous décidons de rester quand même quelques jours et de prendre le temps de creuser un petit peu, à notre façon.

 

          Prendre le temps, c’est le maitre mot ici je crois. Petit à petit les gérants d’hôtels et de restau nous reconnaissent, certains sont ravis de nous apprendre des mots en Lao, d’autres de nous faire découvrir le whisky local (infecte, que ce soit dit.). On a lentement l’impression de faire notre petite place, que la population nous accueille et se déride…

 

          Malgré la chaleur, nous décidons de prendre les sacs à dos, les chaussures de marches et de filer vers l’inconnu. Nous suivons des routes puis des chemins. La rue principale avec les hôtels à touristes à peine passée, les sourires reviennent. Les familles nous saluent (Sabaï dee !), posent pour les photos, tentent de communiquer avec nous même si ce n’est pas évident. Cela fait chaud au cœur.

 

          Plus loin, dans un petit village isolé, nous devenons l’attraction ! Tout commence avec un enfant qui a fait une chute et s’est ouvert le genou et la tête. Même si il mériterait des points, nous faisons un geste symbolique et lui mettons deux pansements. Sa mère est ravie et lui nous remercie chaleureusement. C’est alors le tour de la femme qui s’est entaillé le pied, de la petite mamie qui a une croute vieille d’un mois au moins et de la mère qui n’a rien du tout mais « juste au cas où ». Les enfants jouent à cache-cache avec nous. Un homme qui parle un petit peu anglais essaye de nous apprendre quelques phrases en Lao. Nos essais ne sont pas très glorieux mais ils font beaucoup rire !

 

          Après ce bon moment nous continuons notre chemin. Un peu plus bas une femme lave son linge dans le ruisseau, des milliers de papillons et de libellules profitent du calme des lieux. La nature est abondante.

 

          Enfin… elle l’est de moins en moins. Une énorme scierie surplombe le village. Des milliers d’arbres ont déjà été rasés sur le versant où nous nous trouvons alors qu’en face ce sont des hectares de forêt vierge que nous contemplons. La déforestation c’est le fléau du Laos. Le pays qui est l’un des plus pauvres de la planète vit de l’exploitation des forêts, de la pêche et de l’agriculture (35% du PIB), du tourisme (en hausse continuelle), de l’industrie du textile (30%), des ressources minières et de l’aide internationale (7% du PIB). Il est très dépendant de ses voisins (la Chine, le Vietnam et surtout la Thaïlande) d’où sont importés la plupart des produits finis et des produits frais.

 

          Face à ces tonnes d’arbres à terre ou dans les camions, on ne sait plus quoi penser. C’est une catastrophe écologique, ça nous en sommes convaincues. Mais un pays en difficulté économique comme celui là peut-il vraiment se préoccuper des conséquences au long terme ? Peut-on vraiment leur reprocher de massacrer la nature alors que c’est une telle source de revenus ?

 

 

          Beaucoup de questions en un court séjour. L’étape « Pak Beng » n’aura pas apporté ce que l’on attendait mais peut-être plus que ce que l’on espérait. Nous nous sommes immergées dans la culture et nous comptons bien continuer notre route au plus proche de nos idéaux.

 

          Nous repartons direction Luang Prabang à bord d’une péniche pleine à craquer de touristes plus ou moins habillés, plus ou moins saouls, plus ou moins bruyants… Ahhh les Australiens, la 2e plaie d’Asie du Sud Est !

 

Delph

 
Note : 4.00 - 5 votes



Commentaires
  • par Sylvain 02/11/2013 Alerter

    Y avait des poules qui couraient sans tête aussi ?

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
09/10/2013 | vientiane | 0 commentaire

Vientiane – « Paris ! Lieu de culture et de vie, ville lumière que tout l’monde nous envie » - Paris – Tryo

Vientiane – « Paris ! Lieu de culture et de vie, ville lumière que tout l’monde nous envie » - Paris – Tryo          Bye bye Indonésie ! C’est avec un petit pincement au cœur mêlé à une envie d’aller découvrir d’autres terres que nous regardons Bali diminuer petit à petit depuis le hublot de l’avion.              Quatre heures ... Lire la suite

 
17/10/2013 | luang prabang | 1 commentaire

Luang Prabang – « Au détour d'une ruelle sans nom, te voilà, une chance sur un million » - Encore une fois – Gérald De Palmas

Luang Prabang – « Au détour d'une ruelle sans nom, te voilà, une chance sur un million  » - Encore une fois – Gérald De Palmas              A vrai dire, il est difficile de savoir si la péniche nous ramenant à Luang Prabang était plus remplie d’australiens bourrés ou de cannettes de bière vides… Mais dans ce vacarme, nous dénichons deux couples de français, avec qui nous commençons ... Lire la suite

 
18/10/2013 | luang prabang | 0 commentaire

Luang Prabang – «Alors je selle ma monture, Je repars a l'aventure » - Je m’en vais - Cali

Luang Prabang – «Alors je selle ma monture, Je repars a l'aventure » - Je m’en vais - Cali           Entre deux allers-retours aux toilettes pour Pao et trois mouchoirs pour moi, c’est laborieusement que nous nous occupons en attendant la fameuse fête de l’eau. Ayant fait le tour de Luang Prabang, nous décidons le premier jour d’explorer les environs et pour cela, quoi de mieux qu’un scoot ?! ... Lire la suite

 
20/10/2013 | luang prabang | 1 commentaire

Luang Prabang - « Depuis le temps qu'on en rêvait Et qu'on en crevait Elle est arrivée » - C’est la fête – Michel Fugain

Luang Prabang - « Depuis le temps qu'on en rêvait Et qu'on en crevait Elle est arrivée » - C’est la fête – Michel Fugain          Nous avons passé une semaine à Luang Prabang, à attendre principalement cette fameuse fête de l’eau. Et on a beau l’attendre, celle-ci se fait désirer ! Un jour on nous dit que c’est aujourd’hui, puis finalement les courses de bateaux étaient la vieille, la procession ne se ... Lire la suite

 
23/10/2013 | si phan don laos | 3 commentaires

Si Phan Don – “Slow down, take your time it will be all right” – Slow down – Imany

Si Phan Don – “Slow down, take your time it will be all right” –  Slow down –  Imany               Tous les backpackers rencontrés sur notre chemin nous avaient désigné Si Phan Don, « Région des 4 000 îles » comme une étape à ne pas manquer lors d’un séjour au Laos.  ... Lire la suite

 
26/10/2013 | pakse laos | 1 commentaire

Plateau des Bolovènes - « Hit / Eat the road Jack » - Ray Charles

Plateau des Bolovènes - « Hit / Eat the road Jack » - Ray Charles            Bon, c’est la cata, on a des semaines et quelques milliers de kilomètres de retard dans les articles ! A l’heure où je vous écris, on est déjà depuis un moment en Nouvelle Zélande mais revenons au Laos pour les dernières péripéties…   ... Lire la suite

 
30/10/2013 | pakse laos | 1 commentaire

Le mot de la fin pour Delph - "On fait le Bilan, calmement en s'remémorant chaque instant" - Le Bilan - Neg Marrons

 	Le mot de la fin pour Delph - 10 Questions de Pao pour Delph
1 - Allez on commence simple, quel est le premier mot qui te vient pour décrire ce pays?          La différence   2 - Qu'est ce que tu as le plus aimé au Laos (un moment, un lieu, ce que tu veux!)? ...
Lire la suite

 
30/10/2013 | pakse laos | 1 commentaire

Le mot de la fin pour Pao - "On fait le Bilan, calmement en s'remémorant chaque instant" - Le Bilan - Neg Marrons

Le mot de la fin pour Pao - 10 Questions de Delph pour Pao

1- Si ce soir, tu devais te téléporter dans un lieu, revivre une des expériences Laotiennes, que choisirais-tu ?         La nuit de la fête de fin de la saison des pluies et plus exactement le moment où on s’est retrouvé dans le petit ...

Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil