Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Bohol - "Pa una ciudad del norte yo me fui a trabajar" El clandestino Manu Chao

02/04/2014 | Philippines, Bohol, Antequera | 1 commentaire |

Bohol - "Pa una ciudad del norte yo me fui a trabajar" El clandestino Manu Chao

       Après quelques jours passés à Bangkok dans le seul but d'obtenir mon visa pour le Vietnam (nécessaire pour mon entrée aux Philippines car je quitterai les philippines pour le Vietnam)... la veille de mon départ pour Manille, je retourne sereine à l'agence, récupérer mon passeport et mon joli visa. MAIS, "désolé mademoiselle, votre Visa a été refusé". On m'explique que c'est dans "trop" longtemps et donc l'ambassade a refusé, j'explique que je ne peux pas entrer aux philippines sans, on me répond mais si mais si, enfin je crois, enfin bonne chance, on me sert la main et bye bye débrouille toi ma grande!

 

      C'est donc pas très tranquille que je dis au revoir à Delphine et embarque avec Philippines airlines appartenant à Malaysia si vous voyez où je veux en venir, bref, on ferme les yeux on croise les doigts et tout ira bien.

J'arrive trois heures plus tard à Manille. Vient le passage à l'immigration : "Votre billet retour s'il vous plait" "Vous restez deux mois? Pourquoi donc?" "Heu tourisme monsieur, promis promis je vais faire étendre mon visa". Sourire -> Tampon ! Ouf! Il n'y a plus qu'à trouver un taxi!

 

      Je descends donc à l'étage des taxis de l'aéroport. Bien évidemment pas de compteur et un prix fixe. On me demande 1000 pesos (soit 15€ environ) pour 5km. Je le remercie cette fois avec un sourire un peu moins sincère et bien plus hypocrite, merci mais tu ne m'aurais pas! Je remonte donc à l'étage vers les taxis privés! Là on ne me laisse pas le prendre, c'est apparemment pas vraiment conseillé pour une fille toute seule. On m'aide on me trouve un taxi Ok, moitié prix et je file à la guesthouse que Baptise m'a gentiment trouvé.

 

      Arrivée là bas je rencontre dans le dortoir 4 philippines super sympa avec qui je passe la soirée et qui m'aident à trouver une carte SIM et tout le bazar nécessaire pour mon départ pour Bohol le lendemain matin.

 

      Après une bonne nuit de sommeil me revoilà partie pour l'aéroport. J'attends dans la file interminable pour laisser mes bagages en soute et ça se complique. "Désolé madame mais votre ticket n'est pas valide" Alors là je comprends plus "Oui regardez c'était pour hier..." Stupide gonzesse je me suis apparemment plantée en reservant sur internet et maintenant je suis à l'aéroport sans billet...

Heureusement il reste des places, plus cher mais tampis j'ai pas vraiment le choix car j'attaque à bosser demain matin à Bohol. Je retire de l'argent, refait tout la file d'attente, book mon ticket, refait la queue pose mes bagages, refait la queue et entre enfin dans l'avion. Dans une heure je suis à Tagbilaran, Bohol.

 

      Oui enfin normalement. Parce que normalement quand on réserve pour atterrir à Tagbilaran on arrive à Tagbilaran. Sauf que aujourd'hui c'est pas possible enfin pas tout de suite. Alors on attéri sur une autre île, on attend une heure, on ré-embarque et on finit par arriver!

 

      Je charge mes deux sacs déjà bien lourds mais il me faut maintenant trouver :

- une tente

- un matelas

- des gants de protection

- des lunettes de protection

 

      Je trouve le centre commercial sans difficulté, trouve tout sauf... la tente, de loin le plus important pour dormir en camping pendant trois semaines. Un peu desespérée par cette arrivée galère, les vendeurs ont pitié et appellent tous les centres jusqu'à en trouver un avec une tente. Je prends un nième bus trouve le centre trouve la tente, trouve un autre bus, inonde les pauvres passagers avec tout mon b***** et c'est parti, direction All Hands Project Bohol!

 

      En arrivant enfin à 16h tout le monde est encore sur les chantiers. April, gérante du projet me fait visiter: cuisine commune, 2 douches, 70 volontaires, trouve toi une place pour ta tente, oui c'est un peu plein mais démerde toi! Et bah c'est parti!

 

      A force de chercher je trouve un petit coin d'herbe libre à côté de Ali canadienne qui arrive aussi! Les gens arrivent, on commence à se présenter, trop de gens pas le temps pour retenir les noms mais tout le monde à l'air sympa et pour l'instant bien dégueulasse plein de poussière!

 

      18h pétante, April hurle " Meeeeeeeeeeeeeeeeeeting time". Oui j'apprendrai à m'habituer à ses hurlements... Alors comment ça se passe pour gérer plus de 70 volontaires dans un camping et sur les chantiers?

On commence par les nouveaux : qui est tu? Tu viens d'où? Comment as tu entendu parler de All Hands? Combien de temps restes-tu? Et là question du jour "Si tu étais un fruit tu serais...?"

Ensuite chaque "team leader" explique le travail effectué durant la journée sur son chantier. On applaudit. Et le suivant. clap clap lap. Et le suivant clap clap encore. Et pareil pour la petite dizaine d'équipe.

Vient ensuite le travail pour demain, explication de chaque chantier. Et puis Y a t-il des départs? Mots d'adieu. Y a t-il des derniers jours de travail? Si oui alors tu as l'honneur de choisir où travailler demain. Et puis c'est le temps des informations et le temps du ralage quotidien : nettoyer les douches, la cuisine, j'ai perdu mon soutif, je retrouve plus mon Tshirt et mon chargeur...

Et pour finir : le temps de choisir le travail de demain. Trois marqueurs, la guerre! Tout le monde saute sur les marqueurs pour choisir en premiers les meilleurs projets du lendemain. Je vous laisse imaginer que quand on est nouvelle et bah on a le stylo à la fin et don le projet où personne ne veut aller... La suite au prochain épisode!!

 



Commentaires
  • par Natacha 18/04/2014 Alerter

    et les chaussures de sécu ???
    Fais attention à toi mon pioupiou

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
13/04/2014 | | 2 commentaires

All Hands -" Restent les murs porteurs, Des amis en béton" Florent Pagny

All Hands -       6h debout! Petit dej : on a le droit à du muesli, un œuf et deux tranches de pain de mie. Puis on met les habits de boulot qui, on le sait, vont être détruit dans la journée. On enfile les chaussettes, les chaussures de sécurité et à 6h55, April : "Everybody in the jeepneys".         Pas ... Lire la suite

 
20/04/2014 | Philippines, Bohol, Antequera | 1 commentaire

Le stress de la Freebox - "Cherche encore" - Celine Dion

      Ca y est c'est lundi. Le peu de répit du dimanche est passé à toute allure encore une fois. Aujourd'hui c'est lundi. Il est 5h30 du matin, il fait dejà chaud dans la tente mais de toute manière il faut se bouger.      Et la journée passe, le temps défile, les coups de masse se ... Lire la suite

 
26/04/2014 | | 3 commentaires

Bohol - " Je m'en vais" - Cali

Bohol -       Encore une page qui se tourne. Je laisse ici All Hands, les copains, ma tente et mon matelas, mes fringues dégueulasses, mon marteau, les cordes et les massues, les plaies et les ampoules. Ca y est c'est dit, je m'en vais.        Il va s'en dire que laisser ici toutes ces belles connaissances avec qui j'ai partagé tant de ... Lire la suite

 
30/04/2014 | Siquijor philippines | 0 commentaire

Siquijor - "Personne ne croit aux sorcières, ne t'inquiète pas je saurai me taire" - D epalmas

Siquijor -       Nous voilà maintenant à Siquijor pour une journée. Surnommée « La Isla del fuego » faisant référence aux guérisseurs qui peuplent l’île, c’est un endroit serein ou règne la tranquillité et la joie de vivre.        Après un joli ... Lire la suite

 
25/05/2014 | Apo Island, Philippines | 0 commentaire

Apo Island - " Le jour s'est levé, sur cette immensité" - Téléphone

Apo Island -       Pour le week-end de Pâques nous avons trois jours de congé ce qui vous pouvez l'imaginer nous laisse tous rêveurs.      Cassidy, (alias australienne-blonde-prof-de-japonnais-dejantée), Lyndsee (Néo-Zelandaise bien barrée elle aussi) et moi décidons de quitter les foules du camps et partons donc ... Lire la suite

 
25/05/2014 | Puerto princessa philiipines | 2 commentaires

Honda Bay - " Et je rame rame rame rame, je rame sur les eaux, Indila

Honda Bay -       Ne nous demandez pas comment on a fait mais on a raté l’avion pour Palawan… Heureusement à chaque problème une solution, il y en a un autre dans l’aprem et on ne nous fait pas repayer le billet, juste la différence de prix…        A force d’inspecter dans les moindres détails ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil