Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Battambang – « J'ai pour horizon la terre entière, Je surplombe les nues et les enfers » – L’équilibriste – Debout sur le Zinc

10/04/2014 | Battambang | 1 commentaire |

Battambang – « J'ai pour horizon la terre entière, Je surplombe les nues et les enfers » – L’équilibriste – Debout sur le Zinc

           Battambang, dernière escale de notre périple au Cambodge. On s’est concocté un joli petit programme : une journée culturelle entre cours de cuisine khmère et spectacle de cirque et une journée vadrouille pour découvrir les alentours.

 

          Pour nos dernières nuits, on s’est pris un hôtel « de luxe » avec clim et piscine, oui mossieu, on est comme ça nous ! Bon, ça va que dans la ville extrêmement prisée de Battambang, cet écart ne nous coutera pas grand-chose ! Franchement, on en avait bien besoin et on en a beaucoup profité !

            Comme on en n’avait pas assez, on avait besoin de plus de chouchouteries… On s’est aussi offert un body massage dans un salon tenu par des aveugles. C’est assez fréquent au Cambodge, des écoles forment les mal-voyants au massage Thaï. L’idée est très bonne, mais le résultat n’est pas celui attendu… C’était un massage plutôt douloureux, malgré nos demande à répétition pour qu’ils y aillent moins fort !

 

          Bref, le lendemain, cour de cuisine chez Nary Kitchen. A l’ordre du jour : Fish Amok, Beef LokLak et rouleaux de printemps. On commence par faire un tour au marché, où notre professeur nous montre absolument tous les fruits, légumes, racines, herbes, épices… il y en a beaucoup que je ne connais pas ! Sabine, venant de la Réunion et plus cuisinière que moi est bien meilleure élève !

         Le Fish Amok c’est un plat traditionnel khmer : du poisson baignant dans une sauce coco épicée, cuit à la vapeur dans une feuille de bananier. Le Beek LokLak c’est du bœuf tout juste saisi accompagné d’une sauce. On passe un bon moment à cuisiner, même si au final nos professeurs font plus de choses que nous ! Et à 11h30, tout est prêt, A TABLE ! Et, en toute modestie… C’est un régal !

 

 

         Le soir on se rend à l’école de cirque pour une représentation.

         « Nous sommes en avance, cela nous laisse le temps de voir les peintures en exposition. De grands tableaux un peu spéciaux, assez contemporains et de petites toiles, la plupart représentant des temples ou la vie dans les campagnes. Nous craquons pour une petite toile chacune. C’est sympa parce que le peintre qui les a faites est responsable de la permanence aujourd’hui !

 

         Il nous raconte un peu l’histoire de l’asso :

         Phare Ponleu Selpek (la lumière des arts) est née en 1986 dans un camp de réfugiés à la frontière Thaï. Neuf jeunes adultes Cambodgiens ont formé cette association créative pour aider les autres jeunes et enfants à exprimer le traumatisme causé par la guerre. L’asso a ensuite été rapatriée à Battambang en 1994 par ces neufs jeunes et leur professeur de dessin, une française, Véronique.

         L’association soutien le développement de la communauté au travers de support social, éducatif, émotionnel et culturel pour les enfants, jeunes adultes et leurs familles.

 

         Un beau projet qui semble prendre de l’ampleur comme en témoignent les deux jeunes pris à l’école de cirque de Montréal !

 

         On prend place dans le chapiteau. Les gradins sont pleins entre touristes et familles locales. Le spectacle commence et la magie opère. Ils nous emmènent dans leur histoire grâce à une prestation très énergique. La musique est faite en direct et colle parfaitement à ce qui se passe sur scène. Les prouesses techniques et artistiques s’enchainent. C’est fabuleux ! Durant une heure ils nous emmènent avec eux, dans leur univers. Je redeviens une vraie gosse, les yeux écarquillés quand les « fous » montent aux tissus, qu'un jeune est en haut d’une pyramide de chaises instables, que la troupe enchaine théâtre, jonglages et acrobaties... » Quelle soirée fabuleuse !

 

 

- - - - - - - - -

 

        Le lendemain nous partons à la découverte des alentours de Battambang avec Bernie, notre formidable tuktuk driver qui a toujours plein d’histoires à nous raconter dans un anglais impeccable !

 

        On commence par visiter une maison traditionnelle khmère : c’est une maison en bois construite en hauteur, sur un étage. La cuisine est un peu plus basse que le reste des pièces à vivre car elle représente des tâches « moins nobles ». Le parquet est en bien moins bon état et notre guide nous explique qu’elle a été réquisitionnée pendant le massacre des khmers rouges : tout le village venait manger ici, en silence, sous la menace des armes…

 

        Ensuite on traverse un grand pont qui était encore payant il n’y a pas si longtemps et beaucoup trop cher pour les paysans des alentours. De l’autre côté du fleuve : une pagode, kitch au possible (vous remarquerez la fontaine avec les gamins, version kitch du Manneken-Pis de Bruxelles, assez surprenant de trouver ça dans une pagode !).

        On file ensuite vers le Banan Temple, le petit dernier « pour la route ». Après une tripotée de marches qui a bien failli nous achever vue la chaleur ambiante, nous arrivons aux portes du temple, ornées de frangipaniers en fleurs, superbe ! Dedans beaucoup de plantes et de fleurs qui égayent un peu ces vieilles pierres sombres ! On ne s’attarde pas, le temps commence à se couvrir.

 

        On part en direction du Phnom Sampeu, une montagne remplie de grottes au passé sanglant… La pluie s’intensifie. Nous avons en fait droit à un vrai épisode de mousson anticipée. C’est un déluge, impensable de rester une seconde dehors sans être trempée de la tête aux pieds… alors on s’installe dans un restau et on attend que ça passe, regardant les villageois profiter de l’eau pour faire leur ménage, leur lessive, danser sous la pluie ou se débattre à faire une digue. Finalement, après quelques heures, la pluie cesse et nous partons en direction des grottes, au sommet de la colline. Ces « killing caves » sont tristement célèbres pour avoir permis aux Khmer Rouges d’économiser leurs munitions : ils poussaient leurs victimes depuis le haut du précipice dans cette grotte sombre (grotte où l’on trouve aussi une cage en métal utilisée pour la torture à l’électrique). L'atmosphère est lourde dans la grotte, l'eau qui continue de gouter accentue ce côté lugubre. C’est choquées par ce lieu que nous redescendons jusqu’au village.

 

        Pour finir notre journée, nous avons le droit au spectacle des chauves souris : chaque soir, la moitié des chauves souris habitant dans une des grottes aux alentours sort pour aller se nourrir sur le Tonle Sap. Ce ballet de quelques 7 millions de mammifères aveugles se suivant dans une file parfaite est plutôt impressionnant ! Rien ne vient les perturber !

 

 

 

        Il est maintenant temps de dire au revoir à Bernie, à Battambang, au Cambodge… Après une journée de transport encore bien éprouvante, nous rentrons à Bangkok !

 



Commentaires
  • par paoetdelph 26/04/2014 Alerter

    Paola : Dévoré ton article au lieu d'être à la plage! Si c'est pas beau ça!

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
04/04/2014 | Angkor | 1 commentaire

Angkor – « De siècle en siècle avec amour, Il a vu s´élever les tours » – Le temps des cathédrales - NotreDame de Paris

Angkor – « De siècle en siècle avec amour, Il a vu s´élever les tours » – Le temps des cathédrales - NotreDame de Paris         Après le départ de Paola je reste encore quelques jours toute seule à Bangkok pour attendre mon visa pour la Mongolie… Bon moi au moins, je l’obtiens ce visa ! Je suis plutôt rassurée parce qu’il est assez compliqué à avoir (en France) et on va dire qu’ici, heureusement ... Lire la suite

 
07/04/2014 | Kompong Phluk | 1 commentaire

Tonle Sap – « Y a pas de haine, Y a pas de roi, Ni dieu ni chaîne, Qu'on ne combat » - Pas toi – J.J. Goldman

Tonle Sap – « Y a pas de haine, Y a pas de roi, Ni dieu ni chaîne, Qu'on ne combat » - Pas toi – J.J. Goldman          Pour notre dernier jour sur Siem Reap on choisit de partir en direction du Tonle Sap, un grand lac qui alimente en poissons et coquillages une grosse partie du Cambodge. Les maisons sont sur des pilotis très hauts car le lac prend 70 fois son volume en saison des pluies !            Bon, je préviens, ... Lire la suite

 
08/04/2014 | Banteay Chhmar | 0 commentaire

Banteay Chhmar – « J'ai les mains pleine de richesses mais je ne parle pas d'argent » - Day after day – Dub Inc

Banteay Chhmar – « J'ai les mains pleine de richesses mais je ne parle pas d'argent » - Day after day – Dub Inc             Il est maintenant temps pour nous de quitter Angkor et de nous rendre à Banteay Chhmar. Enfin, d’essayer de nous y rendre ! Là-bas, un temple (un de plus !) mais aussi une association locale qui développe le tourisme et qui a créé des homestays (accueil des voyageurs chez ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil