Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Banteay Chhmar – « J'ai les mains pleine de richesses mais je ne parle pas d'argent » - Day after day – Dub Inc

08/04/2014 | Banteay Chhmar | 0 commentaire |

Banteay Chhmar – « J'ai les mains pleine de richesses mais je ne parle pas d'argent » - Day after day – Dub Inc

             Il est maintenant temps pour nous de quitter Angkor et de nous rendre à Banteay Chhmar. Enfin, d’essayer de nous y rendre ! Là-bas, un temple (un de plus !) mais aussi une association locale qui développe le tourisme et qui a créé des homestays (accueil des voyageurs chez l’habitant) ce qui permet d’être au plus proche de la population. On a vraiment envie d’y aller, et heureusement qu’on est motivé, parce que ça ne va pas être évident !

 

            On commence par prendre un bus jusqu’à Sisophon avec les chauffeurs les moins aimables d’Asie du Sud Est (belle perf’ messieurs !). Une fois à Sisophon, on ne sait pas franchement comment aller jusqu’à Banteay Chhmar, à 60km au nord d'ici, vers la frontière Thaïlandaise. Des taxis et motos-taxis se jettent sur nous mais proposent des prix complètement hallucinants pour nous emmener… Et puis il y a une madame avec un chapeau, qui insiste qui insiste… Elle va même jusqu’à empêcher la réceptionniste de l’hôtel où Sabine est allée demander des renseignements d’appeler qui que se soit pour nous. Chouette ! Là franchement, on ne l’aime pas trop Mme Chapeau ! Et puis finalement elle nous explique qu’un de ses amis peut nous emmener en taxi collectif (pour 6$ par personne contre 30 en taxi privé !) et qu’en attendant on peut rester avec elle, son mari va venir nous chercher.

 

            On n’avait pas franchement compris, mais en attendant le taxi, elle nous emmène faire ses courses ! On se retrouve dans le petit marché local (avec des jacques énoooooormes !) où elle passe commande et négocie sec ! Ensuite le marché couvert puis une petite boutique pour trouver… une perruque ! Ensuite ils nous emmènent où travaille le mari, une société qui refait la route que nous allons emprunter, de Sisophon à Banteay Chhmar. Au final on passe un bon moment en leur compagnie !

 

            Le taxi collectif arrive, il semble déjà plein ! Par « collectif » il faut entendre 4 personnes à l’arrière et quatre à l’avant, nos sacs accrochés sur le coffre. On finit par trouver un moyen pour tenir toutes les deux ("s'emboiter" serait le terme éxact...) et… on attend que ça passe !

 

 

            Arrivées à Banteay Chhmar, on nous emmène au bureau de l’association locale. Là, l’un des membres qui parle parfaitement anglais nous emmène dans un homestay, où plus personne ne parle anglais ! Alors on sourrit, on fait des signes.

 

            On file visiter les ateliers de Soierie du Mékong, une entreprise sociale d’Enfants du Mékong (ONG Française). Son but est de limiter l’exode rural, très fort dans la région. En leur apportant des bases en khmer et en mathématiques, en les formant au tissage, en leur fournissant le matériel nécessaire et en revendant leurs produits, l’association propose aux femmes une alternative au travail dans les champs.

 

            On profite du coucher de soleil sur le temple et on rentre savourer un délicieux repas local : des légumes en pagaille et un plat de poulet coco et herbes en tous genres ! Malheureusement nous ne partageons pas le repas avec la famille... Mais nous mangeons avec un expatrié qui travaille pour l’association. Il nous explique les liens familiaux entre les personnes que nous avons rencontrées, son expérience au Cambodge, son travail… dans un anglais pas toujours évident à comprendre !

 

 

            Le lendemain nous partons visiter le temple au petit matin. Pour la première fois nous avons un guide qui nous racontera en détail les histoires liées aux bâtiments, aux gravures, aux destructions etc. C’était très intéressant d’avoir des informations plus précises… même si j’en ai déjà oublié une grande partie !

 

            Puis il est temps de nous rendre à Battambang. Le chauffeur de ce nouveau taxi collectif est complètement fou (et parle un anglais impécable!). Il nous explique que c’est la première fois qu’il se rend à Sisophon avec sa voiture (rassurant hein ?) et qu’il est « lucky lucky » d’avoir des touristes avec lui… Il va à toute allure sur la route défoncée, n’essayant pas toujours d’éviter les trous. Rien n’a l’air de pouvoir entacher sa bonne humeur, pas même le nouveau bruit peu rassurant qui vient de la roue arrière…

 

            Ce passage par Banteay Chhmar aura été une vraie aventure, au delà des difficultés de transport et du choc d'arriver dans un si petit village après Siem Reap. Ca valait vraiment le coup de venir et on aurait aimé rester plus longtemps, mieux comprendre comment la vie s'articule, découvrir l'histoire des personnes qui nous accueillent avec un si large sourire... Mais comme beaucoup nous ont dit "pas de regrets, la plupart des touristes de viennent pas jusque là... et puis, si ça vous plait, vous le saurez et reviendrez"!

 



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
04/04/2014 | Angkor | 1 commentaire

Angkor – « De siècle en siècle avec amour, Il a vu s´élever les tours » – Le temps des cathédrales - NotreDame de Paris

Angkor – « De siècle en siècle avec amour, Il a vu s´élever les tours » – Le temps des cathédrales - NotreDame de Paris         Après le départ de Paola je reste encore quelques jours toute seule à Bangkok pour attendre mon visa pour la Mongolie… Bon moi au moins, je l’obtiens ce visa ! Je suis plutôt rassurée parce qu’il est assez compliqué à avoir (en France) et on va dire qu’ici, heureusement ... Lire la suite

 
07/04/2014 | Kompong Phluk | 1 commentaire

Tonle Sap – « Y a pas de haine, Y a pas de roi, Ni dieu ni chaîne, Qu'on ne combat » - Pas toi – J.J. Goldman

Tonle Sap – « Y a pas de haine, Y a pas de roi, Ni dieu ni chaîne, Qu'on ne combat » - Pas toi – J.J. Goldman          Pour notre dernier jour sur Siem Reap on choisit de partir en direction du Tonle Sap, un grand lac qui alimente en poissons et coquillages une grosse partie du Cambodge. Les maisons sont sur des pilotis très hauts car le lac prend 70 fois son volume en saison des pluies !            Bon, je préviens, ... Lire la suite

 
10/04/2014 | Battambang | 1 commentaire

Battambang – « J'ai pour horizon la terre entière, Je surplombe les nues et les enfers » – L’équilibriste – Debout sur le Zinc

Battambang – « J'ai pour horizon la terre entière, Je surplombe les nues et les enfers » –  L’équilibriste – Debout sur le Zinc           Battambang, dernière escale de notre périple au Cambodge. On s’est concocté un joli petit programme : une journée culturelle entre cours de cuisine khmère et spectacle de cirque et une journée vadrouille pour découvrir les alentours... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil