Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Altyn Arashan – « Père Castor, raconte nous une histoire »

29/04/2014 | Altyn Arashan | 2 commentaires |

Altyn Arashan – « Père Castor, raconte nous une histoire »

            Je parlais d’un défi… Voila l’énoncer du problème, comme au collège :

Je sais que nous avons deux Mastercard et pas assez de liquide pour payer une semaine au refuge.

Or il n’y a pas de distributeur Mastercard au milieu des montagnes (bien entendu) ni à Karakol (super…) le plus proche est à Cholpon-Alta (80 km de Karakol, foutu pays)

Donc le défi est de faire l’aller-retour en une journée pour retirer de l’argent.

 

            A 5h30 j’ouvre un œil, j’essaye de bouger et me rend compte que « c’est pas si pire » (j’aime prendre l’accent savoyard dans les montagnes, merci Paola de m’avoir laissé un peu de toi). Il n’y a aucune grosse douleur, pas de courbature et tant mieux pour moi vu la journée qui s’annonce.

 

            En débarquant sous la véranda, surprise ! 40 cm de neige tombée dans la nuit. Tout est blanc, on ne voit même plus la mini-tente de Simon ! Un petit déjeuner en vitesse préparé avec amour par Valentin pour ses « crazy french people » (ndlr : français fous) et oust. Les pieds dans la neige on entame la descente au petit matin. En fait, marcher dans la neige, c’est chouette, ça amorti nos pas et épargne les articulations.

 

            Ensuite on prend un marshutka jusqu’à Karakol puis un autre jusqu’à Chopon-Alta. On avait pronostiqué 1h30 pour faire ces 80km… Et on s’était trompés, d’une heure ! Le temps de retirer de l’argent et on repart. Ah, non, ça aurait été trop simple. Le temps que Simon retire de l’argent et que ma carte soit refusée 3 fois et on repart… Foutu foutu pays !

 

            Je récupère quelques affaires supplémentaires, on fait quelques courses pour le trek qui se profile à l’horizon et finalement on repart de Karakol après 18h alors qu’on s’était dit « 17h pour commencer la montée c’est le max pour ne pas tout faire de nuit».  Et bien où est le problème ? On ferra tout de nuit ! On arrive aux fameuses tables de piquenique à 20h, sans les shashlyks mais avec la vodka (Quoi ? On s’adapte à la culture !), la nuit tombe et on attaque tout juste la montée. Tout est entrain de regeler, ne nous facilitant pas toujours la tâche. On avance mais je m’essouffle dans les grands lacets, allant de plus en plus lentement, en moonwalk j’aurais été plus rapide ! Et tout à coup, j’en ai marre, je veux arriver en haut et cette fois c’est moi qui mets les turbos. Je n’écoute plus mes jambes, je ne sens plus le poids du sac, il n’y a plus que la musique et l’envie de plonger dans les sources chaudes. En 3h15 on arrivera finalement jusqu’au refuge, on a battu la jeep à la frontale sous un ciel étoilé !

 

            Valentin nous accueille, amusé et rassuré. Il est 23h30, c’est mon deuxième jour à Altyn Arashan et je crois que je n’ai jamais autant marché, temps, dénivelé et distance confondus !

 

 

            Les jours suivants seront consacrés à de petites balades de décrassage avec notre nouvelle guide : la chienne sans nom de Valentin ! On passe plus de temps au refuge et Valentin lorsqu’il fait taire l’ours mal léché qui est en lui, nous raconte plein d’anecdotes, des histoires de touristes au bord de la mort dans le froid, de loups, d’ours, de gars de la vallée que rien n’arrête, de freestylers professionnels, d’expéditions qui ne tournent pas toujours bien… Il choisi même d’appeler la chienne Delphina que l’on raccourcira vite en Della, c’est touchant ! Il est marrant, il a souvent la flemme de « bien » parler anglais, alors il utilise quelques mots, des onomatopées, il grogne, parle avec les mains mais il arrive toujours à nous intriguer avec ses histoires. En voici une :

 

           « C’est l’histoire des premiers touristes. Quelle nationalité ? Des Français, forcément ! Quelle époque ? Il y a 400 ans.

 

           La légende veut qu’un couple de Français était venu se balader dans le coin. Une nuit, la femme fut enlevée. Le mari la chercha pendant des jours, demandant des informations aux locaux. Il apprit qu’elle avait dû être enlevée par l’armée. Il décida de rentrer en France pour se préparer et c’est armé d’un sabre qu’il revint sur les lieux de l’enlèvement. Il chercha la femme, à nouveau en demandant aux locaux qui lui permirent de retrouver la trace des soldats.

           

           Il finit par arriver au camp mais, repéré, ce sont les gardes qui l’emmenèrent jusqu’au chef. Celui-ci l’accusa d’avoir voulu l’attaquer avec son sabre et lui en demanda la raison. Expliquant qu’il voulait récupérer la femme, le chef lui proposa une épreuve : il avait deux jours pour gravir la montagne, planter son sabre dans la neige et à midi, utiliser les rayons du soleil pour diriger le faisceau lumineux sur le chef.

 

           Comme il était très fort (ndlr : faut-il le préciser, on rappelle qu’on parle d’un Français ! Ahah) et très amoureux il parvint à remplir la mission et redescendit récupérer sa dulcinée. Lorsque celle-ci sortit de la tente, en pleure, elle se donna la mort, hara-kiri car elle portait l’enfant du chef. »

 

           Joyeux n’est-ce pas ? Bon il faut savoir que le kidnapping n’est pas une légende au Kirghizstan et il n’y a pas si longtemps les jeunes filles de 12 à 16 ans étaient souvent enlevées pour être mariées de force…

 
Note : 5.00 - 1 vote



Commentaires
  • par Adèle 12/05/2014 Alerter

    Un peu tristou cette histoire mais celle que tu vis et fort heureusement beaucoup mieux :)

  • par Natacha 12/05/2014 Alerter

    Tu m'as tuée avec cette histoire !!

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
15/04/2014 | | 3 commentaires

Siberia Airlines – «Yea Yea, A state of mind Funky with the rhymes and positively inclined» – Positively Inclined – Wax Tailor

Siberia Airlines – «Yea Yea, A state of mind Funky with the rhymes and positively inclined» –  Positively Inclined –  Wax Tailor            J’ai quitté Bangkok, son nouvel an bouddhiste qui implique une bataille d’eau dans toute la ville sur 5 jours et des tartinages journaliers de pâte à crêpe (ou quelque chose comme ça) sur nos figures, de la musique jour et nuit… J’ai aussi quitté l’Asie du Sud ... Lire la suite

 
16/04/2014 | Bishkek | 3 commentaires

Bishkek – « Et ma voix ne parle qu’à moi » – Comme un étranger dans la ville – Eddy Mitchell

Bishkek – « Et ma voix ne parle qu’à moi »  – Comme un étranger dans la ville – Eddy Mitchell            Après mes péripéties en Russie, je suis finalement arrivée à Bishkek (capitale du Kirghizstan) à 3h30 du mat’. Le temps de passer l’immigration (sans encombre, ouf !) et de récupérer mon sac (double ouf !) il était 4h15… Là, deux ... Lire la suite

 
19/04/2014 | Bishkek | 1 commentaire

Bishkek – «Je vais là où les pentes sont plus raides, Je vais là où on ne sait pas le tiède» – Est-ce que tu me suis – F. Pagny

Bishkek – «Je vais là où les pentes sont plus raides, Je vais là où on ne sait pas le tiède» – Est-ce que tu me suis – F. Pagny            Samedi, réveil 7h, sandwichs, vêtements chauds, imperméable, camelback et hophophop je rejoins le Trekking Union of Kighizstan qui, comme vous l’aurez deviné, organise des treks ouverts à tout le monde, de difficulté variable.  ... Lire la suite

 
25/04/2014 | Karaköl | 0 commentaire

Karakol – «J'ai le feu du volcan,la chaleur du désert,la saveur de la terre,la lueur d'une lune claire» – Etrange – DobaCaracol

Karakol – «J'ai le feu du volcan,la chaleur du désert,la saveur de la terre,la lueur d'une lune claire» – Etrange – DobaCaracol           Il est temps de reprendre le cours de l’histoire… Après ces randonnées fabuleuses autour de Bishkek il était temps pour moi de faire mes valises et de repartir à l’aventure, direction Karakol (le nom d’une ville qui me rappelle étrangement un groupe qui a bercé mes ... Lire la suite

 
28/04/2014 | Altyn Arashan | 3 commentaires

Altyn Arashan – « So she keeps on moving, Moving right along » – Born to be Wild – Damian Marley

Altyn Arashan – « So she keeps on moving, Moving right along » – Born to be Wild – Damian Marley            Malgré sa convalescence, Svetlana ne m’a pas oubliée et a organisé pour moi le trajet jusqu’à Altyn Arashan, un refuge dans la vallée d’Arashan (bien fait, non ?). C’est un dénommé Valentin qui m’emmènera en voiture jusque ... Lire la suite

 
02/05/2014 | Altyn Arashan | 0 commentaire

Altyn Arashan – « Il y a, des ruisseaux, des clairières, pas de quoi en faire un plat de ce coin » – Il y a – J.J. Goldman

Altyn Arashan – « Il y a, des ruisseaux, des clairières, pas de quoi en faire un plat de ce coin » –  Il y a – J.J. Goldman             Plus tôt, j’ai parlé d’un trek et il est maintenant temps de faire les sacs: duvets, tentes, nourriture, affaires chaudes et imperméables, thermos d’eau chaude, allumettes et qq combustibles… Et on part à l’aventure. Honnêtement on ne sait pas vraiment où ... Lire la suite

 
07/05/2014 | Kadji-Sai | 1 commentaire

Kadji-Sai – « And he wrapped his wings round him and he fell like a stone » – Me and the Eagle – Steve Earle

Kadji-Sai – « And he wrapped his wings round him and he fell like a stone » – Me and the Eagle – Steve Earle            Pour mon dernier jour à Karakol, je suis allée me promener vers la curiosité géologique de la région, Jeti Oguz. C’est une zone protégée, symbole régional et même national ! Ce sont les falaises rouges ondulées qui s’enchainent par blocs, assez unique ... Lire la suite

 
09/05/2014 | Kochkor | 3 commentaires

Kochkor – « Ils vont toujours de ville en plaine, Il n'y a rien qui les retienne » – Les nomades – Jean Ferrat

Kochkor – « Ils vont toujours de ville en plaine, Il n'y a rien qui les retienne » – Les nomades – Jean Ferrat            J’ai ensuite continué ma route au sud du lac pour rejoindre Kochkor, une petite (très petite) ville (d’exactement deux rues goudronnées). Là, je décide de prendre contact avec le CBT, Community Based Tourism, association ayant pour buts principaux de préserver ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil