Pas encore inscrit ? | Passe oublié

All Hands -" Restent les murs porteurs, Des amis en béton" Florent Pagny

13/04/2014 | | 2 commentaires |

All Hands -" Restent les murs porteurs, Des amis en béton" Florent Pagny

 

     6h debout! Petit dej : on a le droit à du muesli, un œuf et deux tranches de pain de mie. Puis on met les habits de boulot qui, on le sait, vont être détruit dans la journée. On enfile les chaussettes, les chaussures de sécurité et à 6h55, April : "Everybody in the jeepneys".

 

      Pas de place à l'intérieur, ça c'est réservé pour le matériel pour les chantiers, nous notre place elle est sur le toit. Alors on s'entasse comme on peut les meilleures places étant très vite occupées...

 

      On file donc sur les chantiers qui se divisent en trois sortes

- "safe-ing house" : C'est le moment où il faut mettre la maison par terre de manière "safe". ça peut prendre une demi journée comme trois jours comme je l'apprendrai très vite.

- "Decon" : Tout est déjà par terre, "y a plus qu'à" tout casser. Et ça pour le coup ça peut durer des semaines.

-"Rubbleing": Le béton est cassé, le bois et le métal empilés, " y a plus qu’à" nettoyer le chantier, rendre le sol plat et préparer pour la reconstruction éventuelle.

 

      Pour moi aujourd'hui ce sera "decon" sur 16 canddles. C'est une école qui a été mise à terre. On m'apprend donc à utiliser le matériel auquel je n'ai bien évidemment jamais touché : massue, marteau piqueur, crow bar... Et tout ça en anglais parce que bien sur ici tout le monde est américain ou british et en plus de s'habituer au matériel il faut apprendre le vocabulaire technique! Alors au début c'est folklo!

Je passe la journée à casser du béton donc. Mais bon pour ce qui me connaisse j'aime bien les boulots "un peu bourrin", tu casse tout, t'as l'impression d'avancer parque c'est concret et tu te fais mal. Oui parce que voyager c'est cool mais les abdos en ont pris un coup...  Alors commencer à 7h du matin avec une massue et finir à 5h avec une massue ça laisse du temps aux courbatures pour s'installer mais Paola elle est contente parce qu'elle à mal partout!

 

      Après une journée de boulot et quelques bières avec les autres volontaires, à 10h c'est l'heure d'éteindre les lumières et de toute façon tout le monde est crevé... Pour les plus fous on peut attendre jusqu'à 23h heure du couvre feu.

 

      Mais cette nuit... Je suis naze et m'endors très rapidement. Mais je suis réveillée très rapidement à cause des courbatures de mon dos et mes mains me font atrocement mal à cause des secousses de la massue et de la crow bar. Impossible de dormir... Haha ça m'apprendra!

 

***

 

      Le lendemain je suis sur un autre site où cette fois on démoli une maison, c'est plus intéressant, un peu moins sportif et ça laisse du temps aux muscles pour récupérer parce que sincèrement j'ai rarement autant souffert!

 

Première étape du safing : on enlève tous les effets personnels. Il faut faire attention car certaines choses peuvent nous paraitre à jeter mais sont importante pour les habitants. Puis on abat tout ce qui n'est pas les murs porteurs : revêtements en bois, murs...

On mesure ensuite la distance entre le sol et le toit et on découpe des bambous pour supporter me toit au cas où les derniers murs s'effondreraient. On attache ensuite des cordes aux endroits stratégiques et puis toute l'équipe tire sur la corde pour faire effondrer les derniers murs. Ainsi le toit s'effondre dessus et il est ensuite facile de tout démonter.

Deux mots d'ordre : Stop and clear. Si quelqu'un dit stop c'est qu'il pense que quelque chose ne va pas, un mur qui tremble un peu trop, un glissement de toit... Tout le monde sort du building, on prend le temps de regarder et on continue.

Si quelqu'un crie CLEAR là par contre, n'importe l'endroit où tu te trouve, tu sautes tu cours tu fais ce que tu veux mais tu dégages parce que tout s'effondre. A utiliser modérément donc

 

      C'est bien évidemment la théorie. De temps en temps ça marche du premier coup, la plupart du temps un peu moins. Souvent on n'est pas assez, il faut faire appel aux autres équipes pour venir tirer sur la corde. Et des fois, pas moyens. Alors on recommence, on casse quelques murs de plus, on libère le toit en cassant le beton dans les angles, on affaiblit les murs porteurs en ne laissant que les barres d'armature en bas... Et une fois que c'est bancale alors on ne peut pas le laisser comme ça alors les journées s'allongent jusqu'à ce que le bâtiment finisse par céder!

 

      Bref les jours passent à une vitesse phénoménale, déjà 10 jours que je suis là à casser du béton. J'ai dit au revoir à mes jambes toutes bronzées et dit Hello aux boutons de moustiques, araignées, aux plaies infectées et aux bleues de partout! Les habits on les choisi pas parce qu'ils sont beaux mais parcequ'ils ont moins de trous que les autres où juste parce qu'ils sont un peu moins dégueulasse! On attend une heure chaque soir pour prendre sa douche, on en passe deux ou trois à chercher ses chaussettes dans les machines communes des 70 volontaires... ça parait pas fou hein? Et bah si c'est tout simplement génial!

 

 

 



Commentaires
  • par ceccato 17/04/2014 Alerter

    TOUJOURS AUSSI SUPER CE BLOG.....mais toujours des descriptions de ta vie "aventureuse" et...dangereuse!!! bref je me répète ( normal c'est l'âge) mais prudence..sinon, avec les vieilles maisons qu'on a ...les conseils avisés d'une pro de la démolition, seront bien venus!!! en fait ça doit être héréditaire "papi Livio" a pas mal démoli avec son bull...peut être plus facile! mais fais gaffe, moi qui suis plus qu'étourdi, je peux dire que c'est vite fait de se blesser dans ce genre de chantiers; PAPA.... ( autres lecteurs.....vous comprendrez peut être mieux ces "conseils"!!!)

  • par Natacha 18/04/2014 Alerter

    Absolument d'accord !! Fais attention à toi mon pioupiou !!!
    à quand notre prochain skype ?? coeur coeur

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
02/04/2014 | Philippines, Bohol, Antequera | 1 commentaire

Bohol - "Pa una ciudad del norte yo me fui a trabajar" El clandestino Manu Chao

Bohol -        Après quelques jours passés à Bangkok dans le seul but d'obtenir mon visa pour le Vietnam (nécessaire pour mon entrée aux Philippines car je quitterai les philippines pour le Vietnam)... la veille de mon départ pour Manille, je retourne sereine à l'agence, récupérer mon passeport et mon joli visa ... Lire la suite

 
20/04/2014 | Philippines, Bohol, Antequera | 1 commentaire

Le stress de la Freebox - "Cherche encore" - Celine Dion

      Ca y est c'est lundi. Le peu de répit du dimanche est passé à toute allure encore une fois. Aujourd'hui c'est lundi. Il est 5h30 du matin, il fait dejà chaud dans la tente mais de toute manière il faut se bouger.      Et la journée passe, le temps défile, les coups de masse se ... Lire la suite

 
26/04/2014 | | 3 commentaires

Bohol - " Je m'en vais" - Cali

Bohol -       Encore une page qui se tourne. Je laisse ici All Hands, les copains, ma tente et mon matelas, mes fringues dégueulasses, mon marteau, les cordes et les massues, les plaies et les ampoules. Ca y est c'est dit, je m'en vais.        Il va s'en dire que laisser ici toutes ces belles connaissances avec qui j'ai partagé tant de ... Lire la suite

 
30/04/2014 | Siquijor philippines | 0 commentaire

Siquijor - "Personne ne croit aux sorcières, ne t'inquiète pas je saurai me taire" - D epalmas

Siquijor -       Nous voilà maintenant à Siquijor pour une journée. Surnommée « La Isla del fuego » faisant référence aux guérisseurs qui peuplent l’île, c’est un endroit serein ou règne la tranquillité et la joie de vivre.        Après un joli ... Lire la suite

 
25/05/2014 | Apo Island, Philippines | 0 commentaire

Apo Island - " Le jour s'est levé, sur cette immensité" - Téléphone

Apo Island -       Pour le week-end de Pâques nous avons trois jours de congé ce qui vous pouvez l'imaginer nous laisse tous rêveurs.      Cassidy, (alias australienne-blonde-prof-de-japonnais-dejantée), Lyndsee (Néo-Zelandaise bien barrée elle aussi) et moi décidons de quitter les foules du camps et partons donc ... Lire la suite

 
25/05/2014 | Puerto princessa philiipines | 2 commentaires

Honda Bay - " Et je rame rame rame rame, je rame sur les eaux, Indila

Honda Bay -       Ne nous demandez pas comment on a fait mais on a raté l’avion pour Palawan… Heureusement à chaque problème une solution, il y en a un autre dans l’aprem et on ne nous fait pas repayer le billet, juste la différence de prix…        A force d’inspecter dans les moindres détails ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil